Tag:Quelle lectrice suis-je?

jude law reading

J’ai été tagué par Fanny qui a déjà répondu à ce questionnaire! C’est donc à mon tour de vous en dire un peu plus sur mes habitudes de lecture.

1-Es-tu une acheteuse compulsive de livres?

Pas vraiment! J’essaye d’emprunter le plus possible en bibliothèque.

2-À quelle fréquence achètes-tu des livres?

C’est irrégulier. J’en achète souvent plusieurs à la fois. Disons que cela fait une moyenne de 1 ou 2 par mois.

3-As-tu une librairie favorite?

Oui la librairie Chapitre de ma ville qui est aussi très bien fournie en livres d’Histoire (matière que j’étudie à la Fac).

4-Fais-tu tes achats livresque  seule ou accompagnée?

J’adore me balader dans les librairies avec des amis (comme Fanny qui rédige ce blog avec moi) ou ma mère. Mais bizarrement pour vraiment acheter j’y vais seule!

5-Librairie ou achats sur le net?

Je fais mes repérages sur le net! Quand un ouvrage est disponible dans une librairie de ma ville je l’achète en magasin. Sinon je l’achète sur internet.

6-Vers quel types de livres te tournes-tu en premier?

J’ai une grande préférence pour les classiques du XIXè siècle ( je crois que je n’en ferai jamais le tour!). Sinon j’essaye de lire aussi des romans contemporains souvent d’auteurs anglo-saxons. Enfin, j’ai un intérêt particulier pour les ouvrages parlant d’immigration ou écrits par les auteurs ayant eux même émigré ou beaucoup voyagé.

7-Préfères-tu des livres neufs,d’occasion ou soldés?

Je n’achète quasiment pas de livres d’occasion! Quant aux livres soldés je n’en connais pas beaucoup!

8-Qu’aimes-tu dans le shopping livresque?

Regarder les couvertures,lire les premières lignes (surtout s’il s’agit d’une traduction!) et échanger mes impressions avec les personnes qui m’accompagnent.

9-Te fixes-tu une limite d’achats dans le mois?

Pas vraiment car mes achats sont irréguliers si j’en achète 3 ou 4 je sais que je n’en acheterai pas d’autres tout de suite! De plus je me tourne la plupart du temps vers des classiques donc peu chers ou au moins des livres de poche.

10-À combien de livres s’élève ta whish-list?

Je préfère ne pas y penser! Sans doute une centaine de livres! Ces derniers temps je suis assez attirée par des biographies rédigées de façon plutôt romancée!

11-Cite 3 livres que tu veux tout de suite

  • Quand j’étais Jane Eyre de Shirley Kohler 
  • Vingt quatre heures dans la vie d’une femme sensible de Constance de Salm
  • Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijie

12-Pré-commande tu tes livres?

Non mais je rajoute souvent des livres que j’envisage d’acheter aux paniers des sites internet!

13-Pourquoi un tel pseudo pour ton blog/site internet?

Fanny et moi sommes très fans de l’univers de Jane Austen. Nous cherchions donc un nom de lieu pour notre blog qui soit lié à cet univers. Nous avons finalement choisi Netherfield Park lieu que Mr Bingley loue et dans lequel a lieu un bal assez important pour la suite de l’intrigue! Keira n’est pas vraiment un pseudo j’ai juste retiré le h de mon vrai prénom Kheira!

14-Parle nous de ton prof préféré

Je n’ai pas vraiment de prof préféré en particulier. Mais je pense avoir eu globalement beaucoup de chance j’ai eu des profs qui me donnaient envie d’appendre. Evidemment cela me rappelle ma 1ère et Terminale où nous étions seulement 12,on découvrait la littérature  dans une ambiance très…détendue!

15-Parle nous de ton premier concert

Ce n’étais pas un « vrai » concert. En fait c’était le concert d’un(e) sosie de Mickael Jackson. Nous étions petits et nous sommes montés sur scène à la fin! C’était un super souvenir mais avec mes amis nous n’arrivions pas à savoir si c’était un homme ou une femme! De toute façon je ne verrai jamais le vrai en concert! C’est déprimant…

16-Quel est ton endroit préféré au monde?

Difficile de répondre à cette question…

17-Un endroit que tu aimerais visiter?

J’ai très envie de visiter St Pétersbourg!

18-Parles nous quelque chose qui te rend folle en ce moment!

Jude Law a 40 ans aujourd’hui…Je crois que c’est la fin d’un monde…

19-Si tu devais posséder quelque chose rien qu’en claquant des doigts qu’est ce que ce serait?

Une maison à Londres.

20-Qui tagues-tu?

Je pense que ce questionnaire a déjà un peu fait le tour des bloges littéraires,Fanny a targué quelques personnes donc là je n’ai pas trop d’idées! n’hésitez à me signaler quelqu’un dans les commentaires si vous avez une idée!

Keira

Elinor Jones, Le Bal d’hiver d’Algésiras et Aurore (bande dessinée, tome1)

   

Elinor, jeune fille mystérieuse de l’époque victorienne, arrive dans la maison et l’entreprise de confection vestimentaire familiale Tiffany. Elle découvre un univers déroutant où semble régner les secrets. Mais c’est sans compter sur la manipulation et la jalousie maladive de Bianca, la fille styliste et talentueuse de la famille Tiffany.

Mon avis est assez mitigé sur ce premier tome. Pour commencer, je ne m’attendais pas du tout à ce style de dessin un peu manga avec ces mentons et nez pointus. Mais j’ai tout de même été sensible aux traits des personnages qui transmettaient parfaitement leurs sentiments. D’ailleurs, le personnage principal, Elinor, est magnifiquement dessiné. Elle en devient très attachante. Les décors sont superbes. L’esthétisme est à mettre en avant. L’univers victorien est respecté et c’est un des points forts de cette B.D. Le monde de l’atelier de couture et de la création de robes permet un feu d’artifice de couleurs, de formes, de tissus.

Pour moi, le gros point faible se trouve dans l’histoire et le scénario. Je l’ai trouvé beaucoup trop court et avec un air de déjà vu.  L’intrigue est très peu développé. Par exemple, on ne sait pas d’où vient Elinor. Je n’ai pas été surprise ni transporté malheureusement.

Malgré quelques points faibles, je lirais le second tome car j’aimerai en connaitre davantage sur l’histoire personnelle d’Elinor. Il s’agit d’une B.D. à lire sans prise de tête et sans être à la recherche d’une quelconque nouveauté.

Lu dans le cadre du challenge « Au service de… » du blog de Claire The French Book Lover

Fanny

Tag – Quelle lectrice suis-je?

J’ai été tagué par Claire du blog The French Book Lover pour répondre à ce petit questionnaire. J’ai été ravie de voir qu’elle avait pensé à moi car j’aime beaucoup son blog. Je vous invite donc à aller le visiter.

1-Es-tu une acheteuses compulsive de livres?

Pas vraiment. En fait, même si un livre me plait beaucoup je me retiens de l’acheter afin de terminer celui en cours. Si j’ai trop de livre en attente d’être lu, je me sens vite débordé. Alors je préfère acheter au fur et à mesure.

2-A quelle fréquence achètes-tu des livres?

En général, j’en achète deux par mois. Certains diront que c’est peu mais avec le travail et les occupations à coté je n’ai pas forcément énormément de temps pour lire comme je le souhaiterais.

3-As-tu une librairie favorite?

Je n’ai pas de librairie favorite où j’aime me balader. Si je devais en citer une ça serait le Chapitre qui est dans ma ville.

4-Fais-tu des achats livresques seule ou accompagnée?

Je me promène souvent avec Keira (qui participe également à ce blog) dans les grandes librairies de notre ville. Mais en général, je n’achète rien. Je préfère être seule pour succomber à la tentation.

5-Librairie ou achats sur le net?

Malheureusement pour nos librairies en crise, je suis plutôt achats en ligne… La facilité, le choix, le prix font que je me tourne davantage vers ce genre d’achats.

6-Vers quels types de livres te tournes-tu en premier?

Les romances historiques et les classiques de la littérature anglaise du XIXe siècle. Sinon j’aime également beaucoup les sagas familiales.

7-Préfères-tu les livres neufs, d’occasion ou soldés?

Sans hésiter, les livres d’occasions d’abord pour un soucis économique. Mais j’ai parfois eut de belle surprise. Une fois j’ai commandé en Angleterre le livre du Making Of d’Orgueuil et Préjugés 1995. Il était pratiquement neuf. Sur la première page, il y avait un petit mot de parents à leur fille pour son anniversaire. J’ai trouvé ça très touchant. Ceci donne une histoire particulière à ce livre.

8-Qu’aimes-tu dans le shopping livresque?

J’aime surtout regarder les couvertures. Les textures, les couleurs, les typographies. L’odeur singulière du papier me plait aussi.

9-Te fixes-tu une limite d’achats dans le mois?

Cette question fait échos à la seconde. Je n’ai pas de limite puisque lorsque j’ai finit un livre j’en achète un autre. Mais en général, le compte s’élève à deux voire trois par mois.

10-A combien s’élève ta wish-list?

Une cinquantaine de livres. Je tiens à dire que celle du blog n’est pas encore à jour.

11-Cite trois livres que tu veux tout de suite

Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale

– Le tome 1 du Protectorat de l’Ombrelle de Gail Carriger

Le journal de Mr Darcy de Amanda Grange

12-Pré-commandes-tu tes livres…

En général non. Il n’y a qu’un seul livre que j’ai pré-commandé dans toute ma vie  : Cranford d’Elizabeth Gaskell car je souhaitais le lire depuis longtemps et les anciennes éditions étaient introuvables.

13-Pourquoi un tel pseudo/nom de blog?

Le nom du blog Netherfield Park est celui du domaine que possède Mr Bingley dans le voisinage d’Elizabeth Bennet héroïne du roman Orgueil et Préjugés. Le pseudo que j’utilise (Fanny) n’en est pas un puisqu’il s’agit de mon prénom!

14-Parles-nous de ton prof préféré

Sans réfléchir, mon prof d’histoire de première et de terminale. Un homme très cultivé qui savait se faire respecter. Il m’a donné la gout de cette matière. J’en ai même fait deux années passionnantes en Licence.

15-Parles-nous de ton premier concert

Mon premier concert était celui de Renaud pour sa tournée Boucan d’Enfer au zénith de Caen avec mes parents, mon frère et une cousine. Je m’en souviens bien car à l’époque j’étais vite oppressée par la foule et j’avais finit chez les pompiers avec ma cousine qui avait fait de l’hypoglycémie. Ça me fait rire quand j’y repense. Ensuite, nous étions retournées dans la salle au milieu de la foule comme si de rien n’était. C’était le grand retour de Renaud. Malheureusement il n’a pas réussi à continuer sur sa lancée. Mais qui sait… Peut-être reviendra-t-il.

16-Quel est ton endroit préféré au monde?

Ma Normandie! Il n’y a que là bas que je me sens totalement bien. J’aime la mer, la verdure, les jours de pluie à lire.

17-Un endroit que tu aimerais visiter?

En tout premier je dirais l’Angleterre, je n’y suis encore jamais allée malheureusement. Étant passionnée de littérature anglaise, ça me plairait beaucoup de découvrir des paysages so british. Sinon, j’aimerais également me rendre en Irlande ainsi qu’au Japon.

18-Parles-nous de quelque chose qui te rend complètement folle en ce moment

Noël. Je suis très impatiente de retrouver ma famille pour être réuni et passer du bon temps tous ensemble. En ce moment c’est une réelle obsession.

19-Si tu pouvais posséder quelque chose, rien qu’en claquant des doigts, qu’est-ce que ce serait?

Une maison à la campagne en bord de mer en Basse-Normandie (de préférence) un peu style cottage anglais bien douillé.

20-Qui tagues-tu?

Je ne connais pas encore beaucoup de monde sur la blogosphère et j’ai l’impression que beaucoup de monde a déjà été tagué. Mais il y a tout de même quelques personnes que je souhaite mieux connaitre.

– Flobooks du blog D’encre et de papier

– Eliza de Passion Lectures

– Ma chère collègue de blog Keira

Fanny

Les rendez-vous de Netherfield Park du 15 au 31 décembre 2012

Bientôt Noël!!! Encore une semaine d’attente! Aller on y est presque! =)

Voici donc notre sélection pour la seconde quinzaine du mois de décembre. En cette période de fin d’année il n’y a pas grand chose malheureusement… ou heureusement pour le porte-monnaie de certains!!!

  Sorties littéraires : – Spécial Hiver, 4 nouvelles indédites de Jennifer Greene (sortie le 15 décembre 2012)

      – Réédition de L’homme qui rit de Victor Hugo aux éditions Gallimard (sortie le 19 décembre 2012)

   

 Sorties cinéma : – L’Odyssée de Pi de Ang Lee (sortie le 19 décembre 2012)

      – L’homme qui rit de Jean-Pierre Améris avec Gérard Depardieu, Emmanuelle Seigner et Marc-André Grondin  (sortie le 26 décembre 2012)

    

Sorties DVD : – La clé des champs de Claude Nuridsany et Marie Pérennou (sortie le 19 décembre 2012)

   – Associés contre le crime de Pascal Thomas avec Catherine Frot et André Dussollier (sortie le 27 décembre 2012)

   

Les rendez-vous télé : – Samedi 15 décembre sur TMC : Downton Abbey Spécial Noël (saison 2)

     – Dimanche 16 décembre sur TF1 : Love Actually de Richard Curtis

    – Dimanche 16 décembre sur France 2 : Le Seigneur des Anneaux, les deux tours de Peter Jackson

      – Lundi 17 décembre sur TMC : Le tour du monde en 80 jours avec Jackie Chan

      -Lundi 17 décembre sur Arte : La dame aux camélias (production italienne)

      – Lundi 17 décembre sur NRJ 12 : The Queen de Stephen Frears

      – Lundi 17 décembre sur France Ô : Hairspray avec John Travolta

      – Mardi 18 décembre sur W9 : Deux frères de Jean-Jacques Annaud

      – Jeudi 20 décembre sur France 3 : 8 Femmes de François Ozon

      – Jeudi 20 décembre sur NT1 : The Island avec Ewan McGregor et Scarlett Johansson

     – Samedi 22 décembre sur France 4 : Doctor Who – Le Docteur, la veuve et la forêt de Noël

     – Dimanche 23 décembre sur TF1 : Les aventures de Rabby Jacob avec Louis de Funès

     – Dimanche 23 décembre sur France 2 : Le Seigneur des Anneaux, le retour du roi de Peter Jackson

     – Dimanche 23 décembre sur Arte : Le dernier trappeur de Nicolas Vanier

      – Lundi 24 décembre sur TMC : Joyeux Noël de Christian Carion

      – Marci 25 décembre sur W9 : Billy Elliot de Stephen Daldry

      – Marci 25 décembre sur Gulli : Le Grinch avec Jim Carrey

Rendez-vous en 2013, le 1er janvier très exactement pour les prochains rendez-vous! Pour l’instant, nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année et que tous vos souhaits se réalisent!

Keira et Fanny

Sanditon de Jane Austen

https://i2.wp.com/img21.imageshack.us/img21/1576/9782253169321t.jpg

Ce roman est resté inachevé à cause de la mort de Jane Austen en 1817. Cette nouvelle édition du Livre de poche est sorti en novembre et est une version finit « par une autre dame » qui est resté anonyme.

Pour commencer, j’ai été plus que ravi (comme d’habitude) de retrouver la plume et l’univers de Jane Austen. Ici l’histoire prend place dans une station balnéaire encore peu fréquentée qui s’appelle Sanditon. On remarque vite la rivalité et la jalousie envers d’autres stations bien plus connus comme Brighton ou encore Brinshore.

Après le renversement de leur voiture dans la bourgade de Willingden, Mr et Mrs Parker, pour remercier la famille Heywood de les avoir aider et héberger, décide d’emmener leur fille, Charlotte Heywood, à Sanditon. C’est ainsi que commence l’histoire où nous suivons l’évolution de Charlotte ainsi que sa rencontre avec des personnages hauts en couleur.

La santé est un des thèmes omniprésents dans ce roman. On en apprend d’ailleurs davantage sur les pratiques de l’époque. Nous avons les deux sœurs Parker : Susan et Diana qui semble d’une bien faible constitution voire même hypocondriaque pour ne pas dire malades imaginaires. Elles connaissent tout un tas de remèdes pour plusieurs maladies ou petits maux. L’ironie bien connue de Jane Austen ne manque pas de tourner en dérision certaines pratiques « médicales » comme avec l’évocation de ce remède un peu loufoque : « Fanny Noyce a un jour été guérie presque immédiatement d’une otite par un oignon rôti placé dans son oreille. ». Je vous laisse imaginer la scène!!!

Les stations balnéaires sont très à la mode à l’époque. Les gens s’y rendaient principalement pour leur vertu médicinale. J’ai vraiment adoré la description du rituel de la prise d’un bain de mer. La cabine pour se changer tirée par un cheval pour se rendre tout au bord de l’eau où il suffisait de descendre quelque marche pour avoir les pieds dans l’eau. Il était très mal vue de se montrer en tenue de bain ainsi il s’agissait d’un excellent moyen pour éviter les regards.

https://i0.wp.com/img585.imageshack.us/img585/5804/bealebathingmachine2.jpg

Cabine de bain

Durant ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement entre le caractère de Charlotte et  celui de Jane Austen. Charlotte observe et analyse le caractère et les gestes des gens qui l’entourent. Jane Austen fait de même dans ses romans lorsqu’elle nous dépeint les arrières pensés de ces personnages surement inspiré par des personnes de son entourage.

Dommage qu’il n’existe pas d’adaptation surtout qu’une fin existe à ce roman. Je suis certaine qu’une mini-série ou qu’un film pourrait être très réussi et permettrait de faire davantage connaître ce joli roman.

Un livre plein de gaité, d’ironie. On se prend à rire des situations. Il me reste encore pas mal de romans de Jane Austen à lire. Et je me fais une joie de savoir que ma découverte de son univers est loin d’être épuisée.

Lu dans le cadre du challenge « Victorien » 2013 de Ludivine sur son blog Les Lubies de Ludi.

Fanny

Cheerful Weather for the Wedding (2012)

Ce film est une adaptation du livre de Julia Strachey Drôle de temps pour un mariage. Le casting réunit entre autres Felicity Jones (Cemetery Junction, Northanger Abbey), Elizabeth McGovern (Downton Abbey) et Luke Treadaway.

L’histoire se déroule sur une unique journée de 1932 : celle du mariage de Dolly. Seulement tout ne se passe pas comme prévu. Dolly reste enfermer dans sa chambre feignant de ne pas être encore prête. Cependant, elle est en pleine réflexion à propos de son mariage. A-t-elle fait le bon choix de se marier avec un autre homme que celui avec qui elle a vécu une belle histoire d’amour le temps d’un été? Toute sa famille l’attend au rez-de-chaussée ainsi que son ex-amant qui souhaite la reconquérir persuadé que Dolly a encore des sentiments pour lui.

J’ai trouvé ce film très beau. Une histoire d’amour comme on les aime. A la fin du film, j’ai comme ressenti un goût d’inachevé. Au final, l’été que Dolly et Joseph ont partagé ensemble a-t-il de la valeur? Tout aurait pu être différent si seulement les circonstances l’avaient voulu. Une pointe d’amertume et un goût doux-amer se glissent. Ce sentiment est appuyé par les nombreux flashbacks qui ponctuent le récit. La nostalgie de ce fameux été est omniprésente.

Felicity Jones est sur le point de devenir une de mes actrices favorites. Quel jeu elle a dans ce film! Magnifique. Les costumes sont superbes. Un ambiance particulière avec un humour so british.

Je ne dirais rien de plus de peur de vous gâcher le plaisir. Je ne peux que vous le recommander pour accompagner vos froids dimanches après-midis.

   

    

    

    

Fanny

Les Hauts de Hurlevent de Yann et Edith (bande dessinée, intégrale)

    

Lorsque j’ai ouvert mon colis, la première chose que je me suis dit était que cette B.D. est très belle : la couverture et sa texture sous les doigts, les couleurs, les dessins. Je tiens à préciser dès le départ que je n’ai pas lu le roman original d’Emily Brontë. Il ne s’agira donc pas ici de comparer les deux ouvrages. Yann (scénario) et Edith (dessin et couleur) ont pris le parti d’adapter ce grand classique de la littéraire anglaise du XIXe siècle en une BD. Après tout, on adapte bien des romans au cinéma alors pourquoi pas sous ce format. Ce parti-pris peut même rendre ces œuvres et ces histoires assez accessibles.

Dans la première partie qui constitue en réalité le premier tome, j’ai apprécié la simplicité voire même la naïveté du dessin et des traits des visages. Nous sommes à ce moment encore dans l’enfance d’Heathcliff et de Catherine donc le coup de crayon est vraiment adéquat. Dans la seconde partie (tome 2), les personnages sont passés à l’âge adulte, les traits se font plus durs et notamment ceux d’Heathcliff. On ressent toute la signification derrière ce choix. J’ai adoré les dessins de la lande, des paysages, des maisons, des costumes. C’est toujours le même bonheur de retrouver cette ambiance.

J’ai également apprécié le choix des couleurs. La plupart du temps, l’illustrateur table sur des couleurs sombres. Mais lorsque l’atmosphère devient plus heureuse et insouciante il sait s’adapter et utilisé des couleurs lumineuses comme des tons oranges et jaunes.

Les personnages sont attachants, on comprend leur choix. D’autres sont au contraire horribles comme Hindley qui devient alcoolique et tyrannique envers sa soeur et son frère d’adoption. Il m’a d’ailleurs fait penser à Arthur Huntingdon dans La Dame du Manoir de Wildfell Hall d’Anne Brontë (coïncidence? je ne pense pas…).

Il y a juste un petit bémol (et oui, il en faut bien un…). J’ai parfois eut l’impression que certaines expressions n’auraient jamais été utilisées par Emily Brontë. Je pense que c’est surtout dans un soucis de simplifier que ce choix a été fait. C’est sur que le format de la B.D. ne permet pas l’ampleur des 400 pages du roman. D’ailleurs, des passages sont surement simplifiés voire éludés mais ça n’a gêné en rien le plaisir de ma lecture.

Pour conclure, il s’agit là d’une jolie surprise. Malgré un petit bémol, j’ai vraiment apprécié cette bande dessinée. Elle m’a permis de découvrir ce classique alors que le roman ne me tente pas vraiment en ce moment. Je la recommande pour ça mais aussi pour l’histoire tragique, pour son ambiance, pour le dessin et les couleurs.

Voilà pour mon analyse ainsi que ma présentation de cette bande dessinée. Avez-vous retrouvé des éléments ou des impressions du roman original?

Lu dans le cadre du challenge « Au service de… » du blog de Claire The French Book Lover

Fanny