Une jeunesse au temps de la Shoah de Simone Veil

J’ai lu ce livre il y a environ un an et demi. Je souhaitais tout de même vous en parlez car comme certains le savent déjà je vais mettre en place une rubrique de lecture avec comme thème la seconde guerre mondiale, période qui m’intéresse beaucoup. Je voulais également en rédiger une chronique car ce petit livre m’a marqué et il me tenait à cœur de partager mon ressenti avec vous. Comme vous l’aurez compris je vais vous parler d’une femme au destin particuliers : Simone Veil.

En 1944, elle est arrêtée à Nice par des SS.  Le reste de sa famille subira le même sort et sera finalement répartie entre plusieurs camps. Malheureusement sa mère (décédée du typhus), son père et son frère Jean n’en reviendront jamais… Simone Veil est d’abord déportée à Ravensbrück, puis à Drancy et enfin à Auschwitz-Birkenau. Elle n’a alors que 17 ans. A son arrivée, un matricule lui est tatoué sur le bras. Elle va ensuite travailler à Bobrek (tout proche d’Auschwitz) pour le compte de l’industrie allemande. Elle nous parle de ce qu’elle a vécu avec beaucoup de détail mais toujours avec pudeur et recul. Le ton n’est jamais larmoyant. J’ai vraiment apprécié ce témoignage qui a beaucoup de force. On suit les rumeurs et le marché noire qui régissent les camps mais aussi les disparitions journalières de camarades de misère.

Au milieu du livre ont été insérées quelques photographies personnelles concernant Simone Veil et sa famille. Certaines sont plus générales et nous montrent la vie dans les camps. L’iconographie permet de se représenter les choses telles qu’elles étaient. Elles sont bien souvent sans équivoques. Parfois l’image est aussi voire plus explicite qu’un texte.

C’est une femme que j’admire, non pas pour son engagement politique même si elle a provoqué beaucoup d’avancées notamment en faveur des femmes, mais plutôt pour son humanité et son envie de transmettre son expérience.

Simone Veil devant l’entrée de l’ancien camp de concentration d’Auschwitz – Birkenau  Source : http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/actualite/simone-veil-par-elle-meme_501275.html?p=26

Fanny

Publicités

8 réflexions sur “Une jeunesse au temps de la Shoah de Simone Veil

    • Je confirme, il est très intéressant et instructif. En plus, il s’agit d’un livre utilisé pour des cours au lycée, il est donc enrichi en notes de bas de page avec pleins d’explications. 😉

  1. Je me disais que je ne connaissais pas ce livre de Simone Veil, mais je m’aperçois qu’il s’agit d’un extrait de son autobiographie, « Une vie », ouvrage très intéressant que je te recommande.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s