The marriage plot (Le roman du mariage) de Jeffrey Eugenides

The marriage plot

Résumé: Le Roman du mariage est l’histoire de trois étudiants américains, une fille et deux garçons, qui se rencontrent à l’université de Brown, au début des années 80. Ensemble, ils découvrent avec exaltation la littérature, le sexe, Roland Barthes et les Talking Heads. Madeleine tombe sous le charme de Léonard, Mitchell tombe sous le charme de Madeleine. Tel un personnage de Jane Austen, la jeune femme se retrouve au coeur d’un dilemme, entre l’amant maniaco-dépressif et le gendre idéal attiré par la spiritualité. Mais l’Amérique de Reagan n’est pas l’Angleterre victorienne, et l’amour n’a plus le même sens.

J’ai choisi de le lire en V.O mais il est disponible en V.F aux Éditions de l’Olivier.

J’ai tout de suite été attirée par ce roman dont l’héroïne est une étudiante passionnée de littérature du XIXè. Je pensais m’identifier très facilement à elle. Grosse erreur, le personnage de Madeleine est en fait assez antipathique. Elle m’a semblé assez égoïste et toujours mue par une sorte de colère. Les deux personnages masculins sont plus attachants mais loin d’être parfaits. Mitchell est amoureux de Madeleine et attiré par les religions ce qui le mènera à voyager très loin (je ne vous en dis pas plus). C’est le personnage que j’ai préféré et je pense que Jeffrey Eugenides s’inspire un peu de lui même. L’autre personnage masculin, Leonard dont Madeleine tombe amoureuse, est billant mais souffre de dépression. Contrairement à ce que pourrait laisser imaginer le résumé, l’arrière-plan historique et culturel des années 1980 n’est pas très développé mais ce n’est pas gênant du tout, cela confère quelque chose de plus universel à l’histoire.

L’auteur s’amuse donc à nous montrer à travers l’avancée des recherches de Madeleine que les enjeux du mariage sont différents aujourd’hui mais que les choix amoureux sont loin d’être plus faciles! Le milieu social par exemple reste toujours assez pesant dans les choix amoureux (on le voit bien à travers les réactions de la mère de Madeleine). Jeffrey Eugenides a une manière assez particulière de raconter une année de la vie des personnages toute en l’enrichissant de nombreux retours en arrière qui permettent de comprendre les personnages (surtout concernant Léonard et Madeleine).

On ne peut pas dire que ce soit réellement « passionnant » mais on a tout de même envie de connaître les choix des trois personnages principaux et je n’ai pas été déçue par la fin!

Kheira

Publicités

11 réflexions sur “The marriage plot (Le roman du mariage) de Jeffrey Eugenides

  1. J’ai lu « Middlesex » et « Virgin Suicides ». Ce que j’aime chez cet auteur, c’est son écriture. Il ne raconte effectivement rien de palpitant, il ne joue pas sur le suspense, mais il crée une ambiance qui me retient à chaque fois : faite de malaise, d’empathie pour les personnages mais aussi parfois d’un peu d’antipathie…

  2. J’aimerai bien le lire, mais j’ai toujours du mal à m’accrocher à une histoire quand le personnage est antipathique. Cela ne t’a pas dérangée dans ta lecture ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s