Les anges s’en mêlent de Debbie Macomber

Lucie Ferrara et Aren Fairchild se rencontrent totalement par hasard le soir du nouvel an à New-York. Après avoir bu en verre ensemble il semble que leur relation soit une évidence. Mais c’est sans compter avec la participation de créatures angéliques qui vont intervenir régulièrement pour tenter de les réunir en vain…

J’ai vraiment aimé ce roman. Quelle bouffée d’air frais! J’ai eu de la sympathie pour ces personnages vraiment attachants qui nous ressemblent et se posent beaucoup de question sur ce qu’ils leur arrivent. Lucie possède son propre restaurant et y passe la plupart de son temps. Ce contexte de la cuisine, du restaurant et de la gastronomie ajoute un côté gourmand au roman. Les anges gaffeurs, maladroits, espiègles et têtes en l’air m’ont bien fait rire. Leurs actions partent toujours d’un bon sentiment mais tombent souvent à l’eau car ils ne pensent pas aux conséquences. Ils apportent vraiment une facette cocasse mais aussi magique au récit.

Debbie Macomber possède une écriture simple, fluide et agréable à lire avec une bonne dose d’humour. L’auteure semble tout à fait douer pour retranscrire les sentiments amoureux et nous redonner espoir. Il faut le dire l’histoire est assez convenue et attendue. La romance y est classique et les actions sont prévisibles. C’est mignon, c’est émouvant et c’est plein de bon sentiment. Une fois de temps en temps ça ne peut pas faire de mal !

Il s’agit d’un bon petit roman (un peu plus de 200 pages) à lire entre deux grosses lectures pour se poser. Il est idéal à parcourir en hiver voire même pendant la période des fêtes de fin d’année bien au chaud avec une tasse de thé ou de chocolat et avec des petits biscuits à la cannelle. Incompréhension, doute, quiproquos amour et happy-end sont au rendez-vous. Un joli conte des temps modernes qui me donne envie de découvrir d’autres romans de Debbie Macomber.

Merci aux éditions Charleston pour la découverte de ce roman.

Sortie le 4 novembre 2013.

Fanny

Publicités

11 réflexions sur “Les anges s’en mêlent de Debbie Macomber

  1. Pingback: Lectrice Charleston 2013 : le bilan | Netherfield Park

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s