Anges d’Apocalypse, Tome 2 : Le frisson des aurores de Stéphane Soutoul

Syldia est une des quatre cavaliers de l’apocalypse. Après une malédiction, dès que le jour se lève elle se réveille dans un corps d’adolescente sous l’identité de Samantha. Après les aventures du premier tome, Syldia s’est fait des ennemis. C’est le moins que l’on puisse dire… Ainsi elle va se retrouver à la fois à la place de proie mais aussi de chasseur car Desmond, le régent de la cours des sorciers de Toronto, va lui demander de le protéger. Autant dire que rien ne lui sera épargné que ce soit sous sa forme adulte de Syldia ou celle d’ado de Samantha…

Vous vous souvenez peut-être que j’avais adoré le premier tome de cette série. Je l’avais d’ailleurs placé directement dans mes coups de cœur. Je vous préviens tout de suite, je n’ai pas été déçue par cette suite qui est juste excellente. J’ai adoré continuer cette histoire où j’ai pu retrouver tout ce que j’avais aimé dans le premier opus : les personnages, le contexte original et le style de l’auteur. Un régal!

Quel plaisir de retrouver Syldia/Samantha! J’ai souvent ri ou souri à ses répliques et réflexions savoureuses. Vraiment ce personnage est excellent. Son caractère haut en couleur et son franc-parler servent de masque à ses faiblesses. Parfois, l’auteur nous laisse entrevoir ses états-d’âme. Malgré sa nature surnaturelle elle nous semble beaucoup plus humaine qu’elle n’y parait. La magie, les êtres surnaturels restent assez convenue mais lisant finalement assez peu ce genre je suis plutôt satisfaite. La romance est souvent omniprésente dans ce genre de roman. Ici, l’auteur en use avec parcimonie. Il s’agit d’un très bon point en ce qui me concerne. Quelques jeux de séduction ainsi que quelques scènes de rapprochement sont présentes et servent très bien le personnage de Syldia.

La situation se complique dangereusement pour notre héroïne. Elle se retrouve dans des positions souvent intenables. Mais avec à ses trois sœurs, elles font front et s’unissent pour venir à bout des problèmes. L’auteur sait vraiment bien nous décrire les scènes d’action. On se représente parfaitement ce qui est en train de se passer. Au rendez-vous : trahison, amour, amitié et action. La fin n’est pas forcément d’un suspens insoutenable. Cependant, les personnages sont tous tellement attachants à leur manière qu’une seule envie nous gagne : les retrouver.

Pour conclure, ce second tome complique encore les affaires de Syldia/Samantha. Il promet de belles aventures pour les prochains titres. J’ai hâte de voir l’arrivée de nouveaux personnages et de connaitre ce que Stéphane Soutoul nous réserve en rebondissements. Il s’agit véritablement d’une de mes sagas préférées du moment pour laquelle j’attends la suite prévue pour mars 2014 avec impatience. En deux mots : j’adore!

Merci à l’auteur Stéphane Soutoul d’avoir pensé à moi en me proposant son roman.

Fanny

Publicités

Anges d’Apocalypse, Tome 1 : Le Tourment des Aurores de Stéphane Soutoul

Syldia n’est pas pas une jeune femme tout à fait comme les autres. En effet, elle partage avec ses sœurs une nature bien étrange. Elles sont les quatre cavaliers de l’Apocalypse. Mais comme si ce fardeau ne lui suffisait pas la voilà, depuis une cinquantaine d’années, obligé de partager son âme entre deux corps suite à une malédiction. Le jour, elle est une adolescente mortelle et la nuit elle réintègre son corps de Famine, l’un des cavaliers de l’Apocalypse tout en travaillant comme garde du corps. Syldia devra accepter une mission qui l’impliquera malgré elle dans un imbroglio politique qui concerne les surnaturels de Toronto.

Stéphane Soutoul est un auteur que je découvre tout juste. Il a une très belle écriture à la fois fluide, recherchée et franche. Comme souvent dans la bit-lit, l’auteur n’y va pas par quatre chemins pour s’exprimer. J’aime vraiment ce côté « cash ». Mais il sait aussi prendre son temps en nous insérant des explications et des descriptions sur le monde qu’il a créé. J’ai aimé découvrir cet univers parallèle de la ville de Toronto.

Syldia est une héroïne à laquelle je me suis beaucoup attachée. Elle est à la fois forte et fragile. La plupart du temps elle est plutôt sûre d’elle. Mais parfois l’auteur nous laisse entrevoir quelques failles et blessures. Elle ne pouvait que me plaire puisque moi aussi je suis souvent (pour ne pas dire tout le temps…) en moto. Les personnages secondaires ont tous une personnalité bien distincte. Chacun bénéficie d’une belle description au fil des pages. Qu’ils soient agréables ou détestables on les imagine parfaitement.

Ici, le roman reprend un thème biblique. C’est assez osé car il faut connaitre son sujet et essayer de rendre le tout plausible. Il s’agit d’un pari réussi puisque l’auteur nous explique l’origine des quatre cavaliers de l’Apocalypse et donc des quatre sœurs (Famine, Peste, Guerre et Mort). Il arrive parfaitement à les intégrer dans notre monde contemporain tout en rendant compte des difficultés que cela comporte.

Rire, romance, situations cocasses et contexte recherché sont au rendez-vous. Il s’agit d’un premier tome de grande qualité avec tout ce qu’il faut pour mettre en place une histoire intéressante, haletante et pour laquelle on se passionne. Je lirais le tome 2 avec grand plaisir en septembre rien que pour retrouver Syldia/Samantha pour qui j’ai beaucoup d’affection.

Merci aux éditions Rebelle pour l’acquisition de ce livre. Je vous recommande vivement leur publication.

Fanny