Insaisissable, Tome 2 : Ne m’échappe pas de Tahereh Mafi

Dans ce second tome, nous retrouvons Juliette au Point Omega où elle tente tant bien que mal de s’intégrer. Elle fait la connaissance de ses congénères qui ont, eux aussi, un don qu’ils apprennent à gérer et à maitriser. Mais la menace du gouvernement du Rétablissement qui régit l’extérieur plane toujours. Les populations se trouvent sous leur joug et sont soumises à la main de fer du Commandant Suprême qui n’est autre que le père de Warner. Comment Juliette va-t-elle prendre toute les révélations qui lui sont faites? Une guerre est-t-elle inévitable? Pour qui bat son cœur?

J’ai d’abord été très heureuse de retrouver l’univers créé par Tahereh Mafi. Il s’agit d’une dystopie jeunesse. C’est un genre que je ne lis pas souvent donc les ressemblances qui peuvent exister avec d’autres sagas du même type n’ont en rien gâché ma lecture. C’est vrai qu’au fond, il n’y a pas beaucoup de nouveauté ni d’innovation puisque beaucoup de thèmes comme les dons, le triangle amoureux sont déjà connus et utilisés en littérature comme au cinéma. Mais l’originalité et la grande force de cette saga et de ce tome réside vraiment dans l’écriture de l’auteure. Sa plume est à la fois haletante, juste, fluide et tranchante en fonction du ton que prend le récit. Nous avons sous les yeux des phrases courtes et très métaphoriques qui permettent de donner du rythme au récit. Cette plume fait vraiment oublier les petits défauts.

J’ai vraiment adoré l’ambiance de sous terrains avec toutes ces personnes ayant des dons et s’entrainant ainsi que les recherches entreprises pour découvrir d’où ces phénomènes proviennent. C’est très bien construit et prenant. On s’y croit!

Le personnage principal reste attachant. Mais je l’ai parfois trouvé immature et irresponsable surtout en ce qui concerne ces choix de taire des informations pouvant retourner la situation en faveur du bien. Je peux comprendre qu’après toutes les révélations et les situations qu’elle a subit elle puisse ne pas avoir les idées claires mais je pense justement que tout ceci aurait du la rendre plus forte et clairvoyante. Par contre j’ai aimé avoir l’impression d’être dans sa tête et dans ses pensées grâce à ce récit à la première personne mais aussi grâce à la dissection et aux détails de tous les sentiments par lesquels elle passe. Un roman plein d’émotion et de réflexions intérieures.

La romance prend une grande place. Pareil, ici je n’ai pas compris les choix amoureux de Juliette. Elle ressent beaucoup de doute et a beaucoup d’états d’âme. Parfois on a l’impression qu’après un pas fait en avant elle va en faire deux en arrière. Mais la toute fin augure un troisième tome avec une héroïne plus forte et qui va s’assumer davantage. Pour finir, j’ai adoré les personnages secondaires qui sont très intéressants et pleins de mystères surtout Kenji et Castle.

Un bon second tome pour ma part malgré une héroïne parfois incompréhensible. Mais la fin nous présage qu’elle va prendre du caractère et de la maturité. Je serais donc au rendez-vous pour la sortie du troisième et dernier opus.

Fanny

Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas de Tahereh Mafi

Dehors, c’est le chaos. Le Rétablissement cherche à créer une société parfaite mais ne semble pas y parvenir. Les faibles sont exécutés ou enfermés. Tandis que les plus forts sont enrôlés dans l’armée. Juliette a dix sept ans et est emprisonnée dans un asile depuis trois ans car elle est différente. Elle a un don mais pense qu’elle est un monstre.  Le gouvernement décide d’enfermer avec elle quelqu’un qu’elle connait depuis l’enfance : Adam Kent. Pourquoi est-il ici? Qu’est-ce qu’elle va devenir? Pourquoi vient-on les chercher un beau jour? C’est ce que ce premier tome nous dévoile.

Durant les premières pages, je n’ai pas su quoi penser de ce roman dystopique. Le style ne me plaisait pas trop, je le trouvais plutôt lourd avec une impression d’en faire trop. Au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture je me suis plutôt bien habitué allant même jusqu’à avoir du mal à lâcher ce livre. On suit les nombreux rebondissements, les abominations, le développement des sentiments. Les deux protagonistes principaux, Juliette et Adam, sont plutôt attachants même si parfois Juliette m’a semblé un peu tergiversé dans des situations d’urgence. Les personnages secondaires que ce soit le fils du chef du Rétablissement Warner ou même les parents de Juliette sont parfaitement détestables.

Pour ce qui est de la forme, la couverture m’avait tout simplement tapé dans l’œil. Elle est magnifique. Les chapitres courts permettent un rythme soutenu de l’histoire.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas un coup de cœur et notamment à cause du style du début du roman. Mais l’ensemble tient largement debout. La fin est époustouflante et m’a fait rêvé. Je lirais donc le second tome Ne m’échappe pas qui sortira le 4 avril 2013.

Fanny