Vingt-sept fois de mes nouvelles de Béatrice Shalit

Dans ce recueil de nouvelles la narratrice, Noémi, nous fait partager quelques moments mémorables de sa vie. Il s’agit donc d’un puzzle d’anecdotes. Elle évoque des moments qu’elle a vécu sans lien chronologique. C’est pour ça que l’on parle véritablement de nouvelles et non d’un roman. Elle semble nous raconter ses histoires comme elles lui viennent à la manière d’une conversion. Une fois le livre refermé toutes les pièces se réunissent d’elles-mêmes pour ne faire qu’une fresque. Elle rappelle la vie de tout un chacun avec ses bonheurs, ses malheurs, ses déceptions. Il y a des moments très drôles car Béatrice Shalit n’hésite pas sur l’humour, la dérision et les passages cocasses. D’autres sont beaucoup plus tristes, dramatiques et touchants.

C’est écrit avec simplicité mais aussi beaucoup de sensibilité. C’est vrai et nature. Noémi est un personnage haut en couleur qui n’hésite pas à faire de petits mensonges pour cacher ses faiblesses. Il s’agit de l’histoire d’une femme et de toute une vie avec son lot de regrets et le poids du passé parfois lourd à porter. Il est très facile de se reconnaitre en elle puisque tous les âges y passent. Nous suivons donc son évolution de petite fille, de jeune adulte puis de femme jusqu’à sa mort. Cette identification est accentuée par la narration à la première personne. C’est un recueil très intéressant car il est à la fois léger et plein de sens.

Comme vous l’aurez compris, j’ai passé un super moment avec ce livre. C’est en même temps doux et amer, drôle et touchant. Noémi est un personnage attachant. Nous nous identifions à elle sans soucis car certaines de ses anecdotes nous rappellent forcément nos expériences. C’est typiquement le genre de petit livre (215 pages) que j’affectionne beaucoup et que je pourrais conseiller. J’y retrouve des moments de vie qui me touchent, de l’humour mais aussi du vrai et de l’authenticité.

Merci aux éditions Robert Laffont – Julliard, à Christelle ainsi qu’à Cécile pour l’envoi de ce roman.

Fanny

Publicités