Emma, Intégrale 1 de Kaoru Mori

Je vous retrouve avec un article un peu spécial. En effet, je vais vous parler manga. Je m’y remets un petit peu. Et quoi de mieux que d’en choisir un qui se passe au XIXe siècle ! Ce manga se place directement dans la catégorie coup de cœur malgré quelques petites choses gênantes. Vous êtes prévenus ! Je vais tenter d’expliquer pourquoi.

Londres, 1896. Emma est la femme de chambre de Kelly, gouvernante à la retraite. Son quotidien est rythmé par les tâches ménagères et l’aide qu’elle apporte à la vieille dame. Mais ces habitudes vont vite être perturbées par la visite de William Jones, jeune homme de bonne famille qui est l’ancien élève de Kelly. Entre ces deux-là, une timide inclination semble naitre mais c’est sans compter sur les difficultés qu’ils vont devoir dépasser.

La version que j’ai choisi est en fait un premier intégrale. En effet, nous avons ici deux tomes en un. Ceci évite les coupures parfois brusques avec un suspens pas toujours agréable. Pour un manga, c’est un vrai pavé de presque 400 pages. L’immersion dans le monde da la mangaka est donc totale. Nous nous retrouvons plonger dans l’Angleterre du XIXe siècle avec tout ce que cela comporte. La dessinatrice explique qu’elle a fait de nombreuses recherches pour être fidèle à cette époque. Ce travail en amont se ressent à la lecture. Les costumes, les décors, les extérieurs, les objets sont magnifiquement dessinés et mis en avant. L’ambiance british est aussi au rendez-vous. Le trait est relativement simple mais donne un charme particulier à ce livre. Je me suis régalée !

Ce manga est plein de bons sentiments et de situations rigolotes et cocasses. On prend plaisir à suivre les aventures des personnages. On oscille entre joie, attente et moments tragiques. Nous avons toute une panoplie de personnages : Emma, la femme de chambre réservée ; William, l’amoureux  épris ; Eléanore, promise à William ; Hakim, jeune indien qui vient bouleverser la vie de William et apporte beaucoup d’humour au récit.

Par contre quelques petites choses m’ont chiffonné. Elles n’ont pas entaché ma lecture mais je tiens à les souligner. Emma est censée être l’héroïne mais elle m’a semblé bien transparente… Elle est la plupart du temps passive et en retrait. J’aurais préféré qu’elle intervienne un peu plus ne serait-ce que dans les dialogues. De même, parfois j’ai eu du mal à faire la distinction entre les personnages masculins qui ont des traits fortement similaires.

Malgré les petits bémols évoqués je suis tellement sous le charme que l’intégrale 2 est déjà en cours de lecture!

Lu avec Chloé du blog Livres-and-Cie.

Fanny

Publicités

Emma de Jane Austen

Que serait le mois anglais sans une lecture d’un écrivain majeur de ce pays? C’est donc partie pour ma chronique sur un des romans de Jane Austen.

Emma est une jeune fille très sûre d’elle de la riche aristocratie du Surrey. Elle est vive et aimée de tous. Son passe-temps favoris est de provoquer et de pronostiquer des penchants amoureux et des mariages entre les personnes de son entourage. Mais c’est sans compter sur ses maladresses et son manque de clairvoyance.

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume acérée de Jane Austen et le langage soutenu qu’elle utilise. Je me suis délectée de chaque phrases et de chaque petites piques qu’elle lance envers la société anglaise. Elle dissèque les convenances mais aussi la psychologie de ses personnages. J’ai également aimé me retrouver en plein début du XIXe siècle dans la vie d’une petite bourgade anglaise.

Tout comme dans la série, je me suis beaucoup attachée à Emma. Dans un premier elle nous parait bien peste. Mais elle finit vite par se rendre compte et apprendre de ses erreurs. Elle est d’une grande fraicheur, très vive et parfois taquine. Les personnages secondaires sont savoureux. Mrs Elton est insupportable jusqu’à la toute fin. Quelle langue de vipère! Mr Woodhouse et son hypocondrie maladive est vraiment attachant. Je connaissais déjà le dénouement de l’histoire mais j’ai aimé les stratagèmes d’Emma et des autres personnages pour cacher leur inclination.

Un petit bémol a quelque peu gêné ma lecture. Il s’agit des longs monologues de Miss Bates. Lorsqu’elle commence à parler on ne l’arrête plus… J’aime les romans épistolaires. En revanche j’ai plus de mal avec les insertions de correspondance dans un roman. J’ai souvent tendance à m’impatienter. Ici la lettre de Frank Churchill à Mrs Weston n’a pas fait exception.

Encore une belle découverte. Emma est pour l’instant un des meilleurs Jane Austen que j’ai pu lire. Maintenant il me reste Northanger Abbey, Raison et Sentiments, Persuasion et quelques écrits de jeunesse.

Lu en lecture commune avec La Petite Biblioggeuse.

Lu dans le cadre du mois anglais de juin 2013 organisé par Titine et Lou.

Lu dans le cadre du challenge « Victorien » 2013 du blog de Ludivine Les lubies de Ludi.

    

Fanny

Pour mieux nous connaître: nos period drama favoris (sélection de Keira)

Guerre et Paix (2007)

Orgueil et préjugés (1995)

Les liaisons dangereuses (1988)

La princesse de Montpensier (2010)

Emma (2009)

Raison et sentiments (1995)

Jane Eyre (2011)

Nord et Sud (2004)

 

Autant en emporte le vent (1939)

La reine Margot (1994)

Pour mieux nous connaître : nos period dramas favoris (sélection de Fanny)