L’enfant du Titanic de Leah Fleming (2012)

Lors de cette nuit tragique du naufrage du Titanic en 1912 May perd de vue sa fille et son mari pris dans les flots glaciales. Soudain, un homme (elle pense qu’il s’agit du capitaine Smith) lui tend un nourrisson. Pensant qu’il s’agit de sa fille, elle l’accueille dans ses bras. Ce qu’elle ne sait pas encore c’est qu’elle devra porter un lourd secret tout le reste de sa vie. C’est à bord de ce canot de secours qu’elle rencontre Céleste, une jeune mère de famille malheureuse qui vit aux États-Unis. S’en suit une magnifique histoire d’amitié entre ces deux personnes.  L’histoire débute ainsi pour se finir à New-York trois générations plus tard en  1959. Je ne vous en dis pas plus car cela risquerait de trahir votre lecture!

Ce livre a été le coup de cœur de cet été. Une intrigue bien ficelée, des personnages attachants et souvent malmenés par la vie. J’ai souvent été émue, déboussolée puis heureuse de leur sort. Il s’agit d’un livre au final assez profond où on suit les pérégrinations des personnages ainsi que leur évolution. Ils sont constamment à la recherche de leur racine, de leur identité et de leur parenté. On traverse le temps comme sur un fleuve pas si tranquille que ça. On entre dans la première guerre mondiale puis dans la seconde. On observe les changements dans la société qu’elle soit anglaise ou américaine.

Il m’a été, à plusieurs reprises, très difficile de lâcher ce livre tant je voulais connaître la suite et retrouver les personnages. L’écriture fluide est un atout à noter. Une fois le livre terminé, les personnages vous manque. C’est le plus beau compliment qu’on puisse faire à un auteur à mon avis. Un bon moment de lecture donc.

Fanny

Publicités

Pour mieux nous connaître : les livres que nous adorons

La sélection de Fanny :