Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien

Résumé de l’éditeur : « Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug… »

Avant de commencer la chronique en elle-même je vais faire un petit point sur mes connaissances du monde de J.R.R. Tolkien. Il s’agit du premier roman de l’auteur que je lis en entier (j’ai abandonné le premier tome du Seigneur des anneaux au milieu). Par contre, je connais très bien les films Le seigneur des Anneaux que j’ai vu maintes et maintes fois. De même pour le premier film de la trilogie Le Hobbit que j’ai vu deux fois. Je voulais absolument lire ce roman avant de voir la suite au cinéma et je n’ai pas été déçue.

A mon avis, ce roman est plus facile à lire que Le seigneur des Anneaux. J’ai fait l’expérience il y a plusieurs années de lire le premier tome de cette trilogie et j’avoue ne pas avoir été jusqu’à la fin. C’est une lecture sombre, poussée, assez ardue qui demande pas mal d’attention. Tandis que Bilbo le Hobbit est très facile à lire. L’écriture y est vraiment agréable et permet de suivre le fil des évènements sans problème. Je me suis régalée avec ce roman qui reste somme toute bon enfant. Le lecteur ressent tout de même le souffle épique qui guide les personnages. C’est une bonne manière de faire son entrée dans la Terre du Milieu et de découvrir l’œuvre de J.R.R. Tolkien.

Ce roman de fantasy a été créé de toute pièce par Tolkien à la fin des années 30. Tous les détails qu’il donne sur ce monde, les personnages, les coutumes de chaque peuple et leur dialecte, les paysages sont impressionnants de réalisme. C’est même lui qui a dessiné la carte de Thror insérée au début du livre. Tolkien s’est inspiré de nombreuses mythologies (germanique, scandinave entre autres) de diverses civilisations pour créer l’univers de la Terre du Milieu. Mais l’auteur a su insérer beaucoup d’humour, de dérision mais aussi des paroles de chansons. Ceci permet une certaine fantaisie ainsi que de rendre le tout vraiment agréable. Le dépaysement dans un autre monde et dans une autre époque est total.

Tous les personnages de la compagnie sont attachants. Nous suivons l’évolution de Bilbo, ce hobbit plutôt pantouflard et casanier pour découvrir en lui un vrai héros courageux et altruiste à la manière d’un voyage initiatique. Il en va de même pour les nains. Thorin, roi sous la Montagne, est au début assez renfrogné pour finalement se dévoiler comme étant un « homme » (ben oui c’est un nain…) plutôt touchant.

L’histoire est racontée à la manière d’un conte pour enfant avec l’envie d’inculquer et de transmettre certaines valeurs. Nous avons sous les yeux une aventure épique avec des principes chevaleresques. La dualité entre le bien et le mal, les gentils et les méchants est très présente.  Il y a certains passages d’émotion et de frayeur pour nos compagnons d’aventure. La fin est déchirante (je ne préfère pas imaginer la fin du troisième film…) mais apporte une fois un message fort.

Voilà un roman riche, amusant et prenant. Les personnages sont à la fois attachants et touchants. J.R.R. Tolkien a su faire de cette aventure épique une quête bon enfant qui plaira au plus petit comme au plus grand et transmettra de belles valeurs. Ce livre permet de découvrir la genèse du Seigneur des anneaux. Avec Noël qui arrive à grand pas j’ai très envie de découvrir Lettres au Père Noël : recueil de lettres censées provenir du Père Noël que l’auteur envoyait à ses enfants.

Fanny

Publicités

29 réflexions sur “Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien

  1. Ce livre avait été un coup de cœur pour moi l’année dernière . Je suis contente de voir que ce livre t’a plut.
    Bonne continuation avec les lettres du père noël que j’ai lu aussi à noël l’année dernière.

  2. J’avais lu la trilogie du SDA il y a une vingtaine d’années et j’avais eu le véritable coup de foudre pour la Terre du milieu. Et je ne parle même pas des films, que j’adore. Je n’avais jamais lu Bilbo, et à l’occasion de la sortie du film, je l’ai sorti de la bibliothèque. Et là, grosse déception : après la profondeur et l’intensité de la trilogie, j’ai trouvé Bilbo trop enfantin, les personnages bien moins denses et j’ai été très déçue tellement j’aurais aimé aimer ce livre ! Enfin des fois la rencontre ne se fait pas 😦 Du coup ça m’a inspiré un article il y a quelques mois : http://biancatsroom.wordpress.com/2013/07/10/bilbo-le-hobbit-ou-la-perte-de-lenfant-interieur/

  3. J’ai adoré le film, et j’attends la suite avec impatience.
    Comme toi, j’ai abandonné la trilogie du seigneur des anneaux (un peu plus loin, au milieu du 3e tome).
    Ta critique me donne envie de m’attaquer au Hobbit, peut être que celui la, je le terminerai :).

  4. Je voulais aussi le relire avant la sortie du film mais j’ai bien peur que ce ne soit pas possible… Peut-être plus tard !
    J’aime beaucoup cette histoire que j’ai déjà lu plusieurs fois. Par contre, j’aime beaucoup aussi le SDA que j’ai déjà lu plusieurs aussi et que j’aimerais relire prochainement. Peut-être après ma relecture du Hobbit !
    En tout cas, je suis contente que tu ai aimé 🙂 Peut-être retenteras tu le SDA ?? 😀

  5. Je fais partie des rares personnes (en tout cas j’ai l’impression) à n’avoir jamais lu ni vu le seigneur des anneaux car ça ne m’attire pas vraiment! Mais ma curiosité m’a poussé à acquérir l’année dernière le hobbit en me disant que si j’aimais celui-ci je serais peut-être tentée par le Seigneur des anneaux. Je n’ai toujours pas mis le nez dedans…un jour prochain peut-être!! 🙂 En tout cas ton billet correspond à l’idée que je m’en étais fait!

  6. Je l’ai lu il y a des années, et je compte le relire en anglais avant de voir le second film (ta chronique me rappelle d’ailleurs qu’il faut que je m’y mette rapidement… et me donne envie de m’y mettre !). Ce livre est plus simple parce qu’écrit pour les enfants (petits-enfants ?) de Tolkien, dans le Seigneur (que j’ai dû reprendre plusieurs fois avant d’en venir à bout!), il s’est « lâché », je pense, mêlant beaucoup de ses connaissances de linguistes et de passionné de mythologie.

      • la partie sur les Hobbits au début est assez rébarbative (plus ethnologie que roman !), mais ça vaut l’aventure au final ! C’est vrai que je m’y suis remis au moment des films, l’enthousiasme a aidé alors ! Je pense toujours les relire (j’ai d’ailleurs le beau livre relié lu une fois et bien rangé, et les poches pour m’y remettre :D), mais moi aussi, il me faudra une période de calme sans plein d’autres choses à faire … Pas gagné non plus 😉

  7. Je suis aussi fan des films et je n’ai jamais réussi à aller au delà du premier tome du Seigneur des Anneaux. Le Hobbit semble être plus digeste d’après ce que je vois. J’essayerai de l’emprunter à la bibliothèque prochainement pour me faire un avis sur la question.

  8. Pingback: Bilan de mes lectures ~NOVEMBRE 2013~ / Lectures à venir ~DECEMBRE 2013~ | Netherfield Park

  9. Pingback: L’encyclopédie du Hobbit de Damien Bador, Coralie Potot, Vivien Stocker, Dominique Vigot avec les illustrations de Xavier Sanchez et Sandrine Gestin | Netherfield Park

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s